Generic selectors
Termes exactes
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Actualités
associations et sports
Attestations municipales
Autres démarches
Confinés et créatifs
Consommer local - soutenir nos entreprises
Culture
Culture, festivités, sport et associations
Elections - citoyenneté
Emploi
Environnement, voirie & urbanisme
Famille Démarches
Famille Services
Infos quotidiennes
Journal de bord des confinés
L'instant B. des confinés
Ma mairie
Médiathèque
Médiathèque S. Veil
Mes démarches
Notre ville
Plan de continuité des services municipaux
Projets urbains
Retrait formulaires
Senior, santé, solidarité
Services
Solidarité et séniors
Transports
Grands projets

Vauvert

en transition
Accueil Grands projets Parc public de l’Espérion

La commune lance les travaux et souhaite valoriser l’histoire du site de l’Espérion ! Un projet d’aménagement paysager.

Le marché public lancé auprès des entreprises courant décembre 2020 va être attribué. Le terrain du parc public se situant dans un site archéologique, l’INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives) est intervenu pour effectuer des fouilles préventives, même si sur le secteur des campagnes de sondage ont été réalisées en 1993, 1994, 2001 et 2002, permettant de mettre à jour un site Magdaléen.

Les travaux du jardin et de ses abords commenceront en juillet 2021. L’opération permettra de valoriser le patrimoine local afin de le préserver et de mettre en valeur les richesses du site de l’Espérion.

La mise en valeur des lieux

Avec ce projet, la petite fontaine de l’Espérion retrouvera tout son attrait. L’accès au parc sera agencé tout en préservant le site historique. Un ponton en lamelle de bois assurera la traversée entre le site de l’Espérion et le parc public. La fontaine, une partie de la rigole d’écoulement et son petit bassin, seront remis en état et intégrés dans cet aménagement. L’allée de platanes remarquables qui arbore magnifiquement le lieu sera conservée car elle offre une belle ombre l’été.

Une nouvelle base de plein air

Cet espace s’oriente vers un nouveau lieu de vie intergénérationnel écologiquement exemplaire et attractif avec des aires de détente, des espaces pédagogiques (nichoirs, abris à insectes, indications historiques et naturalistes…), un bassin écologique et végétalisé, des espaces de loisirs et une zone libre permettant d’accueillir des évènements culturels ou sportifs.

Les structures en béton des années 1980 disparaîtront. Un mobilier naturel, en bois, sera installé pour mieux intégrer les lieux. Des bancs permettront de profiter d’une halte à laquelle invitera les lieux, même lorsque le parc sera fermé. Un petit parking de 11 places sera aménagé aux abords pour faciliter l’accès.

Un lien avec la voie verte

Ce site est connu des Vauverdois. Depuis quelques année, une voie verte cyclable et piétonne a été créée le long du canal BRL situé tout près. Elle relie le Sud-Est de Vauvert à Gallician et se prolonge jusqu’à Aigues-Mortes.

Lors du précédent mandat, une piste cyclable et piétonne sécurisée a été construire le long de l’avenue Henry Aubanel. Elle relie la future opération au centre-ville. La sécurisation du chemin qui mène à la voie verte depuis le jardin offrira une boucle aux cyclistes. Des cheminements “doux” qui remplissent pleinement leur vocation d’itinéraire de promenade.

Piles-loins et piles-près

Ce site, aussi dénommé Piles-loins, était habité et prospère à l’époque gallo-romaine. Il présente une source datant de cette époque, résultant d’importants travaux de captage du vallon qui la domine sur plusieurs centaines de mètres. Cette petit fontaine est alimentée par 2 citernes, des salles en pierre de taille, dont l’eau vient s’y écouler en petit débit. L’une de ces citernes est aménagée en bordure du fossé longeant le chemin de la Rouvière. Une large ouverture dans le mur latéral y autorisait l’accès et un escalier de quatre marches permettait d’y descendre facilement pour puiser de l’eau.

L’ouvrage de captage des Pile-près, remarquablement construit, est quant-à-lui, situé au carrefour des rues Carnot et Juifs, où les eaux sont collectées dans un vaste souterrain. Une canalisation les faisait s’écouler devant la mairie notamment dans les abreuvoirs (piles) destinés au bétail. D’après Les contraintes de la vie vauverdoises et Une cité au pays d’Oc de Posquière à Vauvert d’Emile Guigou.

Lire aussi

Grands projets

Les navigateurs Internet Explorer sont obsolètes pour la visualisation de ce site. Pour profitez d'une navigation pleinement optimale et en toute sécurité, veuillez télécharger un navigateur autre qu'Internet Explorer (ex: Google Chrome, Mozilla Firefox, etc...).

Ci-dessous, des suggestions de navigateurs compatibles et à jour :

Télécharger Google Chrome Télécharger Mozilla Firefox Télécharger Microsoft Edge