Generic selectors
Termes exactes
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Actualités
Environnement, voirie & urbanisme
Marchés publics
Journal de bord des confinés
Projets urbains
Ses équipements
Senior, santé, solidarité
Mes démarches
Retrait formulaires
Plan de continuité des services municipaux
sport et associations
Ma mairie
Culture, festivités, sport et associations
Confinés et créatifs
Médiathèque S. Veil
Transports
Traditions taurines
Solidarité et séniors
Autres démarches
Famille Services
Attestations municipales
festivités
Notre ville
Famille Démarches
Infos quotidiennes
Médiathèque
Emploi
associations et sports
Consommer local - soutenir nos entreprises
Une ville qui respire
Services
Elections - citoyenneté
L'instant B. des confinés
Culture
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Exposition “Il était une fois… Vauvert” – jusqu’au 30 septembre 2022

jeudi 30 juin - 9 h 30 min / vendredi 30 septembre - 16 h 00 min

Gratuit

La ville de Vauvert se situe dans le Sud de la France, entre les Costières et la mer Méditerranée. Au milieu d’étendues sauvages, Vauvert, autrefois nommée Posquières, a été habitée dès les temps romains.

Alain Bronnert, vauverdois, a réalisé un travail de recueil des cartes postales et des photographies d’archives ou familiales et a prêté ces trésors à la ville qui les a fait agrandir pour les exposer en plein air jusqu’au 30 septembre place de la Condamine.

Cette exposition est une invitation à découvrir le Vauvert d’aujourd’hui. Pour cela, un livret jeu sera à votre disposition à la médiathèque Simone Veil, à l’Espace Culture Jean Jaurès, à la mairie et à l’Office de Tourisme à partir du 6 juillet. [spoiler : réponses au jeu]


Histoire des lieux présentés sur les cartes postales

Arrivée de taureaux devant la porte Saint Louis

Années 60. Angle de la rue Carnot et de la rue des Juifs.

En 1254, le sire de Joinville, chroniqueur du roi Louis IX, rapporte qu’un chevalier tombé à la mer fut miraculeusement sauvé par Notre Dame de Vauvert. Le roi se rend alors à Vauvert pour remercier la vierge. Il ordonne la construction d’un hôpital qui se situait entre les rues Carnot, des Juifs et Pleignol. La petite place formée par le carrefour de ces rues s’appelait autrefois place Saint-Louis, en souvenir de la visite du roi. La « Porte St Louis » est une porte de style Louis XIII. Elle ne date pas du XIIIe siècle et n’est pas la porte de l’ancienne maladrerie ou hôpital, qui se situait de l’autre côté du carrefour. Des travaux d’embellissement de l’hôpital sont effectués et financés par Jacques Ier d’Aragon. En juin 1270, Louis IX fait étape à Vauvert avant de partir de nouveau en croisade ; il dort dans la maladrerie quelques mois avant son décès.

 

Bal au jeu de Ballon

Années 1910-1920. On peut voir la petite muraillette en bas à gauche, supprimée vers 1926.

 

Vue générale aérienne, place de la Mairie

Années 60. La Condamine est encore une vigne.

 

Place Gambetta

Rue Carnot à droite, anciennement Grand Rue, qui reliait le centre ancien à l’église Notre Dame de la Vallée Verte située à l’angle de la rue Carnot et de la rue de Saint Gilles.
Carte postée en Août 1926

 

Rue Jean-Jacques Rousseau et rue Candiac

Le café du théâtre, construit vers 1850, emplacement du futur cinéma « le Mistral ». La rue de gauche s’appelait autrefois la rue de la Croix.
Photo datant d’avant 1908, avant l’arrivée de l’éclairage public.

 

Rues Victor Hugo et Gambetta.

De beaux magasins jalonnaient l’ancienne rue du Moulin des Quatre Prêtres. A l’angle de la rue Mercat Viel, se trouve la boutique de vins et spiritueux de monsieur Vergnes, un des nombreux distillateurs de la ville.
Carte écrite en 1913.

 

Place de la Révolution.

Première course de l’année 1960. Anciennement place du Temple Vieux (1er temple protestant de Vauvert). Derrière le château, on peut deviner le chemin de croix sur le Castellas,.

 

Les Halles, vers 1915.

Au début des années 1900, une petite fontaine se trouvait à l’entrée des halles. Très utilisée par les vauverdois, on l’appelait la fontaine Suzanne Paul.

 

Intérieur des Halles.

Dans les Halles, producteurs et artisans vendent légumes, viandes, volailles, produits locaux. C’est un lieu de rencontre et de convivialité, on peut y faire son marché malgré les intempéries ou les fortes chaleurs.
Carte écrite en 1913.

 

Rue Emile Zola, avant 1908.

Actuellement rue des Capitaines. Le Grand Temple, Bâti entre 1811 et 1817 par l’architecte Charles Durand, inauguré en 1819, construit à l’emplacement des anciennes casernes (d’où le nom de la rue des casernes, adjacente) sur l’ancien quartier France-Paillard. Le temple a été inscrit monument historique par arrêté du 30 janvier 2012.

 

L’arrivée du train en gare de Vauvert.

Photographie datant des années 1930. La ligne Paris, Lyon, Méditerranée a été ouverte en 1875 à Vauvert. La locomotive 3666, de type 121, est arrêtée à Vauvert. Ses wagons se sont remplis de voyageurs à partir de la gare de la Camargue à Nîmes, disparue et remplacée par le lycée de la Camargue, depuis. Cette ligne a été une aubaine pour la viticulture de la région qui a pu expédier ses vins vers les autres régions de la France et commercer avec les grands négociants de l’Hérault et de l’Aude à des tarifs beaucoup plus bas qu’auparavant.

 

Le lavoir. Vers 1910.

Construit en 1898 en même temps que l’arrivée de l’eau courante à Vauvert. Emplacement actuel du service des eaux (la SAUR), avenue Maurice Privat (route d’Aimargues).

 

Rue Posquières, après 1908.

De l’ancien nom de la ville de Vauvert : Posquières. Appelée ainsi, au Moyen Âge, la cité et son château étaient bâtis sur la colline dite le Castelas. Les origines du fief de Posquières se situent vraisemblablement au VIe ou au VIIe siècle. Le premier document écrit fiable date de 1066.

On aperçoit sur la photographie, les anciens pavés de la ville qui étaient constitués de galets.  Lors des grosses pluies, ces galets plus ou moins gros étaient entraînés, par le ruissellement, depuis les plateaux de vignes jusque dans les rues de la ville.

 

Place Gambetta.

Anciennement nommée place aux herbes, entre 1905 (enlèvement de la croix de l’église) et 1908 (arrivée de l’électricité et des câbles aériens). Le beffroi édifié en 1604 et reconstruit en 1848, repose sur un morceau des anciens remparts de la ville, datant du moyen-âge et nommé porte de Saint Gilles.

 


 


Renseignements :

espace culture Jean Jaurès ou médiathèque Simone Veil
place Dr Arnoux
Tél. 04 66 73 17 33 ou 04 66 731 730

 

>>> voir les réponses au livret jeu

Détails

Début :
jeudi 30 juin - 9 h 30 min
Fin :
vendredi 30 septembre - 16 h 00 min
Prix :
Gratuit

Lieu

place de l’Aficion
Vauvert, 30600 France + Google Map

Les navigateurs Internet Explorer sont obsolètes pour la visualisation de ce site. Pour profitez d'une navigation pleinement optimale et en toute sécurité, veuillez télécharger un navigateur autre qu'Internet Explorer (ex: Google Chrome, Mozilla Firefox, etc...).

Ci-dessous, des suggestions de navigateurs compatibles et à jour :

Télécharger Google Chrome Télécharger Mozilla Firefox Télécharger Microsoft Edge